Damien Castera
Nom: Damien Castera
AKA: Pachamama
Date de naissance: 11 Decembre 1983
Nationalité: Français
Ville d'origine: Anglet, France
Spot Locale: Le Club
Taille / Poids: 1,80 m / 80 kg
Débuts en surf: 11 ans
Position: Goofy
Spot favoris: G.land
Planches: 5'8 twin fins par Alain Minvielle
Trick Favoris: Carve
Event favoris: World Longboard Tour
Héros: Jack London

Apres avoir passé l’été en Namibie, j’ai commencé à travailler sur un nouveau projet avec le champion du monde de snowboard Mathieu Crepel et Ushuaia TV. Son nom : OdiSea. Notre plan est de suivre le cycle de l’eau depuis la neige des montagnes jusqu’aux vagues de l’océan en passant par les rivières. ‘L’Alaska au fil de l’eau’.

Nous comptons utiliser des splitboards en montagne et des planches de surf faites à partir de fibre de lin pour limiter au maximum notre impact sur l’environnement.

Le but de ce projet n’est pas tant basé sur la performance mais plus sur la présentation de notre passion a une plus large audience, tout en la sensibilisant sur l’importance de la protection de l’une des ressources essentielles à la vie sur Terre : l’eau.

Interview

Quand et comment as-tu commencé à pratiquer ton sport ? J’ai commencé à surfer il y a 20 ans parce que c’était le sport parfait pour rester dans l’eau toute la journée. C’était facile, j’habitais en face des spots de surf.

Quand as-tu décidé de devenir pro ? En fait, je n’ai jamais vraiment pensé au fait de devenir pro, je voulais juste profiter de la vie le plus possible. Voyager, rencontrer des gens, développer ma conscience culturelle et laisser mes différentes expériences me guider tout au long de ma carrière de free surf.

Comment es-tu devenu membre de la team O’Neill ? J’ai signé avec la marque il y a 17 ans de cela après avoir rencontré Laurent Pacaud, manager chez O’Neill.

Qu’est-ce qui te rend ‘unreasonnable’ (déraisonnable) ? Camper au milieu de nul part pendant une période de temps excessive.

Décris-nous un moment fort de ta carrière ? J’ai fini 5e au championnat du monde de longboard mais je crois que le moment le plus marquant reste mes deux mois passés en Alaska à voyager à travers la nature sauvage, pêcher pour me nourrir, camper et avec une bombe lacrymo pour seule défense contre les ours et autres animaux que tu peux rencontrer là-bas.

Quels sont tes plans pour l’avenir ? Je compte retourner en Alaska pour vivre une super aventure avec le snowboardeur Mathieu Crepel. Notre plan est de suivre le cycle de l’eau depuis la neige des montagnes jusqu’aux vagues de l’océan en passant par les rivières. ‘L’Alaska au fil de l’eau’.

Liste 10 choses avec lesquelles tu voyages toujours ? Livres, cahier de notes, compas, couteau, carte, appareil photo, tente, duvet, chaussures de marche et un peu de musique.

Qu’est-ce qui te motive à te lever le matin ? Je ne dors pas beaucoup donc sortir du lit n’est pas trop un problème pour moi.

Si on venait te surprendre au petit-déj, qu’est-ce que tu serais en train de manger ? Des céréales et un yaourt.

Si tu ne surfais pas, qu’est-ce que tu ferais ? Je pêcherais le saumon.

D’autres sports pour lesquels tu es bon ? La rando, la pêche et la boxe.

Quel genre de musique écoutes-tu? Pink Floyd, the Doors, Blues et Jazz.

Quel a été le moment le plus flippant de ta carrière ? Tomber nez à nez avec un énorme grizzly juste à côté de ma tente.

Quel a été le moment le plus embarrassant de ta carrière/vie ? Quand je me suis retrouvé au lit avec une fille qui n’était pas ma copine.

Décris nous ta journée parfaite ? Je me lève tôt, avant le lever du soleil, au milieu de nulle part. Je vais voir l’océan et vais surfer jusqu’à midi. Je déjeune sur la plage et retourne surfer jusqu’à ce qu’il fasse nuit. Plus tard, je me réveille en pleine nuit et pars pour une randonnée dans les montagnes. J’y reste pour la nuit et y fais un feu de camp.

Suivez Damien

"L'aventure est un trésor que les personnes enthousiastes découvrent chaque fois qu'ils ouvrent leur porte le matin."

Ce que porte Damien